Quelle est la différence d’approche entre la restauration d’une architecture, d’un monument et d’une fresque ?

Il n’y en au aucune : la démarche conservative est la même.
La phase de connaissance de l’objet est essentielle, de ses fondations à ses décorations les plus fines, pour pouvoir procéder à sa restauration et à sa bonne conservation.
Par exemple, le diagnostique concernant une fresque doit aussi porter sur son support mural, sur le contexte climatique de son environnement et sur le terrain qui supporte l’architecture qui l’abrite.
– La fresque est partie intégrante de l’enduit.
– L’enduit est partie intégrante de la maçonnerie.
– La maçonnerie est une structure architecturale.
– L’ensemble est, à travers les siècles, un témoignage de notre histoire et de l’histoire de l’art.

Lo stesso approccio vale per il restauro lapideo: decorazioni in pietra, sculture e rilevi in genere sono parte integrante dell’architettura, del monumento.
La même approche est valable pour la restauration des pierres : décorations en pierre, sculptures et bas-reliefs sont partie intégrante d’une architecture ou d’un monument.

Les modalités de l’intervention seront donc définies par la connaissance de l’objet lui-même sur lequel a lieu l’intervention.

Comment définir le métier de restaurateur ?

Il est difficile de définir précisément le métier de restaurateur/conservateur, tant les disciplines qu’il met en œuvre sont nombreuses. Points communs de toutes ces disciplines, l’approche scientifique et l’éthique guident les opérations de restauration afin de respecter les matériaux, leurs natures et leur histoire.



Pour en savoir plus:

Portfolio >>>